Dans cet article, je vais revenir sur le sujet du précédent : la chasse aux produits toxiques. Deux blogueuses Héloïse de The Wild Beauty et Nadia de Monkey Dose m’ont parlé du site internet « la vérité sur les cosmétiques » et d’ailleurs je les en remercie. Il se révèle être un excellent outil dans cette quête, j’ai donc souhaité le partager avec vous.

LVSLC-logo

La vérité sur les cosmétiques était à la base un livre. Son auteure, la journaliste allemande Rita Steins a choisi de l’adapter et de le prolonger sur internet pour rendre accessible son travail au plus grand nombre. Il permet de répondre aux questions des consommateurs qu’ils ont sur les ingrédients des cosmétiques et leur impact sur leur santé et celle de leurs proches.

La-Verite-sur-les_cosmetiques

Rita Steins a ensuite confié les rênes de son site à une connaissance professionnelle Anne Dubost étant accaparé par d’autres projets. Anne Dubost a occupé le poste de Responsable de Communication de Bleu Vert un grand distributeur de cosmétique bio (Logona, Aqua Bio, SANTE, Neo Bio, Lakshami, Aries et Sodasan) et a ensuite suivie sa propre voie en montant l’agence de communication Calluna Communication qui est spécialisée dans le secteur bio et les thématiques autour du développement durable. Son parcours et donc sa grande connaissance du secteur des cosmétiques bio, lui donne sans aucun doute une grande légitimé pour reprendre le flambeau.

Le site se compose en deux parties : des articles (des tests produits, des matchs entre deux produits, des fiches de composants et de l’actualité) et un moteur de recherche INCI. C’est sur dernier que je vais m’attarder, même si les articles sont aussi intéressants.

 

Le moteur de recherche INCI

L’INCI (nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques) comme je vous l’avais dit dans mon précédent article est mise en place depuis 1999, les fabricants doivent s’y référer pour lister sur une étiquette au dos de leur produits l’intégralité des ingrédients. Il permet au consommateur de mieux repérer d’éventuel produits dangereux. Le moteur de recherche INCI du site nous aide donc à décrypter les étiquettes, ce qui est un atout non négligeable. Il permet de nous informer sur un composant ou de déterminer le profil complet d’un produit.

Il est très simple à utiliser il suffit de taper les premiers lettres du composant pour connaitre sa notation mise au point par le site qui va de “très bien” à “déconseillé”, sa nature et sa fonction (soin de la peau, émulsifiant, hydratant, solvant, conservateur …).

NOTATION

Il faut être assez patiente car il faut entrer un à un les composants du produit, mais je vous assure que le résultat en vaut la peine. Vous pourrez avoir quelques mauvaises ou bonnes surprises en voyant le nombre de smileys verts ou rouges. Le mieux est de commencer par tester les produits qu’on inclut dans notre routine beauté : gel douche, démaquillant, crème… Je vous laisse découvrir le résultat des quelques produits que j’ai testé.

unnamed (5)

J’ai décidé de mettre cinq produits sur le banc d’essai :

  • Le démaquillant douceur yeux sensibles pur bleuet d’Yves Rocher dont la marque vante qu’il y a plus de 99% d’ingrédients d’origine naturelle et qu’il est sans colorant, sans parfum, sans huile minérale et sans parabène
  • La crème de jour lissante Nutriganics de The Body Shop, elle est labélisée Ecocert cosmétique biologique avec minimum 98% d’ingrédients d’origine naturelle, sans parabène, sans silicone d’après la marque
  • L’eau tonique bouffée d’air frais de Lush labélisée Vegan
  • L’anti-transpirant 24H de Sanex gamme Atopiderm, la marque promet une formule hypoallergénique avec 0% d’alcool
  • La crème pour mains hydratante concentrée formule norvégienne de Neutrogena

D’après le packaging, leur composition est prometteuse, c’est parti pour l’analyse !

Le démaquillant Yves Rocher 

demaquillant

La crème de jour lissante Nutriganics de The Body Shop

body1

BODY2

BODY3

L’eau tonique bouffée d’air frais de Lush

lush

L’anti-transpirant 24H de Sanex

sanex1

sanex2

La crème pour mains Neutrogena

NEUTROGENA

Voilà pour les analyses des produits, j’avoue que les résultats du déodorant Sanex m’ont particulièrement fait peur, je pense vite le changer ! Pour les autres qui ont quelques têtes rouges, je pense les finir, mais pas les racheter.

J’ai par contre été déçu en voyant que dans plusieurs des produits, qui se disent avoir beaucoup d’ingrédients d’origine naturelle, il y a des composants chimiques ou aux origines obscures.

Vous pensez que vous allez aussi tester vos produits ?

Publicités