Pour la première fois, j’ai décidé de relever un défi d’écriture donné par l’une des administratrices du groupe Facebook « Le café des blogueuses ». Le défi est assez simple, mais il faut être inspiré. On a une semaine pour écrire un article basé sur l’un des trois thèmes proposés. Cette semaine les thèmes au choix étaient le printemps, le luxe et le sport. J’ai choisi ce dernier, car je viens de remarquer que je vous en ai jamais parlé sur mon blog. A la fin de cet article, je partagerai avec vous trois blogs que j’aime lire, pour remplir toutes les conditions du challenge.

Le sport et moi

Le sport et moi… une relation, comment dire… tumultueuse et passionnelle. Pendant une période, cela va être l’amour fou et ensuite plus rien.

Au commencement

love-903178_960_720

Au début on s’entendait plutôt bien, mes parents faisaient tout pour qu’on s’apprécie, en m’inscrivant à différents cours pour que je découvre toutes ses facettes. J’étais contente, je prenais du plaisir, je voyais le temps passé avec lui comme du loisir. Je m’amusais et en plus je retrouvais mes copines. J’ai pu essayer différentes activités : la danse (classique et moderne), le tennis, la natation, le viet vo dao… je m’épanouissais dans certaines de ces activités.

La danse était pour moi l’occasion de retrouver mes copines, mais aussi j’aimais bien apprendre de nouveaux mouvements et me déhancher sur le rythme de la musique. Ce qui me plaisait moins, c’était l’obligation de se produire en spectacle à la fin de l’année. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai arrêté.

Dans les sports que j’ai pratiqué, ce qui me plaisait le moins, c’était ces devoirs de représentation et de compétition. Pour la natation et le tennis, je devais participer aux compétitions plusieurs fois par an. Je gagnais certaines fois, mais ce n’était vraiment pas le culte de la performance qui m’animait.

Avec mon frère, on s’est inscrit au viet vo dao, on a essayé un an. C’était bien pour se défouler, mais on était les plus vieux du cours débutant. Les plus jeunes manquaient sérieusement de discipline, j’avais l’impression d’être une babysitter. L’activité en elle-même était plutôt sympa. On donnait des coups assez spectaculaires, il fallait utiliser nos pieds et nos poings de façon circulaire. On a même appris à compter en vietnamien jusqu’à 10, bon aujourd’hui j’ai oublié, mais de toute façon je ne pense pas que ça m’aurait servi un jour.

Le désamour

frog-2101609_960_720

Ensuite est venu le moment où le désamour était à son apogée… le sport à l’école. C’était tout de suite moins sympa : des sports imposés, des consignes, des excès de discipline… bref beaucoup de contraintes qui rendaient notre relation compliquée.

La période la plus difficile de notre histoire était sûrement au collège et au lycée. Notre corps change, notre confiance en nous est ébranlée… on essaye de se trouver pour s’orienter… devenir plus adulte. Les cours de natation devenaient un calvaire… pourtant à la base j’aimais bien cette activité, mais à l’école ce n’était pas pareil. On devait affronter l’épreuve des vestiaires collectifs et être en maillot de bain devant tout le monde, au moment de notre vie où la pudeur et les complexes étaient à leur paroxysme. On ressentait aussi de l’inégalité entre les deux sexes, les critères d’évaluation n’étaient pas les mêmes. Je profitais un peu de nos différences pour échapper aux cours de natation ou à d’autres sports (mais ça marchait moins), en disant au prof que j’étais indisposée. Il ne trouvait rien à redire, car cela le mettait je crois un peu mal à l’aise.

Je pense que cette période du sport à l’école a créé une fracture dans notre relation. La notion de plaisir était remplacée par contrainte et discipline.

A la fin du lycée, j’ai quand même un peu plus apprécié. Je prenais des activités plus ludiques et surtout qui me parlaient. Mais on les pratiquait uniquement pour passer une épreuve du bac, ce qui laissait moins de place au plaisir. Pour le bac, on avait le choix entre différents menus de trois sports, validés à la fin de chaque trimestre. Je me suis rabattue sur art du cirque, course d’orientation et badminton.

La rupture

frog-897420_960_720

Après le bac est venu le temps des grands changements où je n’avais plus de temps à lui consacrer. J’ai bougé dans différentes villes en fonction des diplômes que je voulais passer. Mon temps étant très pris par les études, je souhaitais plus décompresser, me reposer, voir des amis quand j’avais du temps libre que faire du sport.

Pendant cette période de rupture déchirante, quelqu’un s’est initié dans notre relation très fragile… la flemme. Elle a provoqué beaucoup de dégâts, notamment en saccageant toutes les tentatives de reconquête du sport. Etant blessé, il m’a laissé vivre cette relation toxique à mes risques et périls…

Vers une réconciliation ?

vespa-2074893_960_720

Aujourd’hui on essaye de se réapprivoisier… Notre relation c’est un peu le syndrome du je t’aime moi non plus. C’est sans cesse le chaud et le froid. J’ai envie de m’y remettre, pour perdre les petits kilos disgracieux qui se sont agglutinés sur ma silhouette, mais je n’arrive pas à m’y tenir très longtemps. Je redeviens ensuite distante. Il faut que j’apprenne à le reaimer, pour qu’il me le rende bien.

Pour me mettre en condition de « séduction », je me suis équipée pour lui plaire et pour aussi avoir le choix dans les exercices que l’on peut faire. J’ai fait un saut à Intersport, pour m’acheter un T-shirt rose de running léger et respirant, des altères de 2 kilos chacune, des baskets Adidas à fleurs (bon okay ça c’était pour le côté mode) et j’ai ressorti un short spécial sport (je m’en servais comme pyjama), un tapis et mon élastique de fitness 15 kg. Mon copain a même investi dans un vélo d’appartement, car je m’étais renseignée pour m’inscrire à une salle de sport, mais les prix ne sont pas dans mon budget environ 50 euros par mois.

J’ai trouvé des vidéos intéressantes pour me guider dans les exercices, histoire de ne pas faire n’importe quoi : les vidéos fitness Master Class de Doctissimo avec comme coach Lucile Woodward. Elles sont plutôt bien faites, on trouve dessus une séance de fitness complète avec des échauffements, des exercices ciblés, des étirements et un retour au calme.

Quand j’arrive à me motiver (d’ailleurs si vous avez des conseils n’hésitez pas), je fais 30 à 45 minutes de vélo et 1h d’exercices guidés par les vidéos.

Je vous laisse, j’ai le sport à reconquérir !

J’espère que vous avez pris du plaisir à lire cet article. Et vous, quelle est votre relation avec le sport ?

frogs-1642879_960_720

Pour vous faire patienter jusqu’au prochain article, je vous propose de découvrir trois blogs qui m’inspirent.

Lady Zorro

Dans son blog, Sarah qui a fait ses études dans le domaine de la mode et du stylisme pour femmes, nous montre comment être chic tout en restant pudique à travers l’histoire des pièces emblématiques de notre dressing et des conseils sur des pièces tendances. Aussi elle nous partage son pêché mignon la cuisine à travers des recettes plus alléchantes les unes que les autres.

Mlle x Celine

Céline, une lyonnaise dynamique à la chevelure flamboyante, nous propose sur son blog des looks branchés et accessibles. Elle nous parle aussi de ses coups de cœur beauté, lifestyle, food, voyage… qui font partie de son univers.

Les lyonnaises

Ce blog me permet d’avoir des bonnes adresses mode, déco et food sur Lyon ainsi que des idées de sortie pour le weekend.

Publicités